Das Serapeum in Alexandria

Das Serapeum in Alexandria

Le Serapeum d'Alexandrie. Recherches sur l'architecture et l'histoire du sanctuaire depuis la haute époque ptolémaïque jusqu'à sa destruction en 391 apr. J.-C.

Michael Sabottka

Études Alexandrines, 15, IFAO, Institut Français d'Archéologie Orientale, Le Caire, 2008
- ISBN : 9782724704716 - ISSN : 1110-6441

contacter le service des publications


Plusieurs fouilles ont été menées au début et au milieu du XXe s. à Rhakotis, quartier égyptien d'Alexandrie. Elles ont mis au jour les vestiges et des plaquettes de fondation bilingues du sanctuaire de Sarapis. S'y ajoutent les sources antiques qui font renaître la splendeur de ce monument. L'analyse de ces données a permis d'établir la chronologie des trois phases de construction principales. Les premières installations ptolémaïques sont attestées par un autel dédié à Ptolémée II et Arsinoé II (entre 278 et 270 av. J.-C.). Sous Ptolémée III (246-222 av. J.-C.), sont édifiés une cour à péristyle et le temple de Sarapis. On rattache aussi à cette phase un autel monumental et un nilomètre. À l'époque impériale (IIe s. apr. J.-C.), on procède à la démolition de plusieurs bâtiments afin d'agrandir le sanctuaire. Des propylées monumentaux sont construits et le temple de Sarapis est doté d'une colonnade sur trois côtés. Dernier monument, une colonne est érigée en l'honneur de Dioclétien en 297/298 apr. J.-C.. En 391 apr. J.-C., l'évêque Théophile envoie des Chrétiens détruire le sanctuaire en application de l'édit de Théodose interdisant le paganisme.