Kathrin Machinek


Kathrin Machinek

Ingénieure de recherche - Cnrs

Responsable du service d'architecture

Architecte-archéologue, Kathrin Machinek est titulaire d’une thèse obtenue en 2014 à l’université de Karlsruhe et portant sur le fort Qaitbay et l’histoire militaire d’Alexandrie aux époques médiévale, ottomane et moderne. Elle est responsable du service d’architecture, participe à la fouille de Kôm Bahig et a dirigé les fouilles du fort Qaitbay et de Tabiyet Nahassin.

email : kathrin.machinek@cea.com.eg
tél : +2033906962

https://hal.archives-ouvertes.fr/search/index/q/*/authFullName_s/Kathrin+Machinek
https://cnrs.academia.edu/KathrinMachinek


THÈMES DE RECHERCHE

  • Fortifications et histoire militaire d’Alexandrie
  • Alexandrie médiévale et ottomane
  • Architecture mamelouke

TRAVAUX EN COURS

  • Traduction et publication de la thèse de doctorat sur le fort Qaitbay
  • Publication des relevés effectués dans les citernes d’Ibn Battuta et Gharaba
  • Publication des relevés effectués dans la tombe n°2 d’Anfouchi
  • Publication de l’étude du matériel provenant de la fouille du fort Qaitbay

ENSEIGNEMENT

Encadrement d’étudiants en master de l’Université de Senghor

BIBLIOGRAPHIE

K. Machinek, «  Sondages archéologiques au fort Qaitbay à Alexandrie  », in Chr. Décobert, J.-Y. Empereur (éd.), Alexandrie médiévale 3, ÉtAlex 16, Le Caire, 2008, p.  347-367.

K. Machinek, Le fort Qaitbay, Les petits guides d’Alexandrie, Alexandrie, 2009, édition en anglais, arabe et français.

K. Machinek, «  L’eau dans les fortifications  », in I. Hairy (éd.), Du Nil à Alexandrie. Histoires d’eaux, catalogue d’exposition, Alexandrie, 2011, p.  590-609.

K. Machinek, «  La citerne Ibn Battouta dans le quartier de Kôm el-Nadoura  », in I. Hairy (éd.), Du Nil à Alexandrie. Histoires d’eaux, catalogue d’exposition, Alexandrie, 2011, p.  462‑ 475.

K. Machinek, «  Der Wandel der Stadtbefestigung Alexandrias vom Mittelalter bis in die Gegenwart  », in O. Wagener (éd.), vmbringt mit starcken turnen, murn – Ortsbefestigungen im Mittelalter, Beihefte zur Mediaevistik 15, Frankfurt a.M., 2010, p.  431-450.

K. Machinek, Das Fort Qaitbay in Alexandria – Baugeschichte und Architektur einer mamlukischen Hafenfestung im mittelalterlichen Stadtbefestigungssystem von Alexandria  ; thèse de doctorat, soutenue à la Faculté d’Architecture de l’Université de Karlsruhe (KIT) en 2014

K. Machinek, «  Hygiene in islamischen Festungsbauten  », in O. Wagener (éd.), Aborte im Mittelalter und der Frühen Neuzeit – Bauforschung, Archäologie, Kulturgeschichte, Studien zur internationalen Architektur- und Kunstgeschichte 117, Petersberg, 2014, p.  292-301.

K. Machinek, «  Aperçu sur les fortifications médiévales d’Alexandrie. Histoire, architecture et archéologie  », in M. Eychenne, A. Zouache (éd.), La guerre dans le Proche-Orient  : État de la question, lieux communs, nouvelles approches, RAPH  37, Le Caire, Damas, 2015, p.  363-394.

K. Machinek, «  Alexandrie médiévale. Une grande ville du Proche-Orient  », in M.-D. Nenna (éd.), Alexandrie grecque, romaine, égyptienne, Dossiers d’archéologie 374, Mars-Avril 2016, p. 60-63.

K. Machinek 2015, sous presse, «  Evliya Celebi: ein türkischer Blick auf die mittelalterlichen Wehrbauten des Orients im 17. Jahrhundert  », Colloque Burg, Stadt und Kriegführung im 17. Jahrhundert, Oberfell, 06-08 novembre 2015.

K. Machinek 2018, sous presse, «Alexandria – Ottoman fortifications in a Mediterranean trading town  », Colloque Fortifications of the Ottoman period in the Aegean, Mytilene, Tuesday 30th October –Wednesday 31st October.

K. Machinek 2020, sous presse, «  Deux citernes hypostyles dans le fort Qaitbay à Alexandrie  », in M.-D. Nenna (éd.), Alexandrina 5, ÉtAlex 50 (sous presse).

K. Machinek 2020, sous presse, «  Colonnes papyriformes à chapiteaux fermés  », in G. Soukiassian, Pharos I, étude des blocs pharaoniques immergés au pied du fort Qaitbay, ÉtAlex (sous presse).