//
Requête sur le titre :
Mosaïques d’Alexandrie


retour vers le catalogue

Mosaïques d’Alexandrie
Pavements d’Égypte grecque et romaine

Anne-Marie Guimier-Sorbets

Antiquités Alexandrines, 03, CEAlex, Centre d'Etudes Alexandrines, Alexandrie, 2019

ISBN : 978-2-490128-07-5, ISSN : 2536-913X, 40 €

La mosaïque, art développé par les Grecs, particulièrement à la cour des rois de Macédoine, n’était pas connue des Égyptiens. Des mosaïstes macédoniens créèrent des ateliers fort actifs dans la capitale comme dans les nouvelles villes de l’Égypte grecque. Stimulés par la demande de la cour, ces ateliers firent preuve d’innovation. Après les galets, ils utilisèrent des tesselles de diverses tailles et adoptèrent de nouveaux matériaux (verre, faïence, peinture) pour transposer au sol les réalisations de la grande peinture, l’art majeur de l’époque, caractérisé par une vive polychromie. Les mosaïstes alexandrins furent à l’avant-garde de la création à l’époque hellénistique, et leur influence s’étendit autour de la Méditerranée. Après la conquête romaine, s’adaptant aux goûts de leurs commanditaires comme à l’évolution architecturale, ils surent garder une place importante dans cet art qui se développa dans tout l’Empire, à Rome, en Occident comme en Orient. L’ouvrage présente un choix de 70 mosaïques et pavements d’Alexandrie et de l’Égypte gréco-romaine. Largement méconnus quand ils ne sont pas inédits, ces documents sont ici illustrés en couleur, souvent pour la première fois. Première synthèse sur les mosaïques et les pavements d’Égypte réalisés entre la fin du IVe siècle avant J.-C. et le VIe siècle après J.-C., cette étude vise à faire mieux connaître la production artistique comme artisanale d’un type de décor qui jouait un rôle important dans le cadre de vie des Anciens.

The art of the mosaic was developed by the Greeks, notably within the royal court of Macedonia, and was initially unknown to the Egyptians. Macedonian mosaicists then established busy workshops in the capital, Alexandria, and in the new towns of Greek Egypt. Under the stimulus of commissions from the Ptolemaic court, these workshops soon showed that they were capable of innovation. Beginning with pebbles, they then used tesserae of different sizes, and adopted new materials (glass, faience, paint) in order to transpose onto the floor images from grand paintings, which was the major art form of the time and was characterised by vivid use of colour. Alexandrian mosaicists were at the forefront of creativity during the Hellenistic period and their influence spread around the Mediterranean. After the Roman conquest of Egypt they adapted to the tastes of their new sponsors and to changes in architecture and were able to retain an important place within this art as it developed across the entire empire, in Rome and from east to west.
This book presents a selection of some seventy mosaics and pavements from Alexandria and Graeco-Roman Egypt. Generally little known and more often than not unpublished, these works are illustrated here in full colour, some for the first time. This study is the first overview of the mosaics and pavements of Egypt that were created between the end of the 4th century BC and the 6th century AD. The aim is to better understand the artistic and artisanal production of a type of decoration that played an important role within the living environment of the ancients.

Anne-Marie Guimier-Sorbets, professeur émérite d’Archéologie et Histoire de l’Art grec à l’université de Paris Nanterre (Unité de recherche Archéologies et Sciences de l’Antiquité), est spécialiste d’architecture et de décor architectural grecs. En collaboration avec le Centre d’Études alexandrines depuis vingt-cinq ans, elle est l’auteur de nombreuses études sur le matériel alexandrin, en contexte domestique et funéraire. Depuis 2015, elle est la présidente de l’Association internationale d’étude de la mosaïque antique.
Anne-Marie Guimier-Sorbets is professor emerita of archaeology and Greek history of art at the University of Paris-Nanterre and a specialist in Greek architecture and architectural décor. In collaboration with the Centre d’Etudes Alexandrines over a period of some twenty-five years, she has authored numerous studies on Alexandrian archaeological material of domestic and funerary contexts. Since 2015, Guimier-Sorbets has served as president of the International Association for the Study of Ancient Mosaics.


Ce volume peut être acheté
- en Égypte auprès du Centre d'Études Alexandrines, 50 rue Soliman Yousri, 21131 Alexandrie (Égypte). Envoyez nous un mail
- et pour les autres pays auprès de De Boccard Édition-Diffusion, 4 Rue de Lanneau, 75005 PARIS, France
Cet ouvrage peut être également acquis à partir de www.amazon.fr


Si vous êtes entré sur le site par cette page, cliquer ici pour activer les fenêtres de navigation